Originally published by Flammarion, it is currently being converted into eBook format.

Les-Mille-et-Une-Douleurs_FINAL_225x300.jpg

(Traduit de l’anglais par Marie-Claude Peugeot).

Alger, janvier 1987.  Le lieutenant Haddad est chargé de mettre sous surveillance Mohamed Madani, soupçonné d’inciter le people à l’insurrection.  Sa filature le mène à Rahwoun, le conteur qui chaque semaine se produit en place publique.  Héritier d’une Schéhérazade prolétaire, Rahwoun clame, chante son people. Sa narration par bribe, par spirale, suivant la tradition des sourates coraniques, reflète le aléas de l’histoire algérienne.

Enigmes, proverbes, prophéties, la fable renferme-t-elle les clefs de l’Histoire?  Siddiq, le petit ramasseur de sel, Si Abd Allah, l’élu, Azallah, le travailleur immigré de la cité Cortillières, acteurs de ces contes et légends, sont-ils partisans?  Poésie ou politique? L’affabulateur, en magicien du verbe, brouille les pistes, colporte le rêves, perpétue la mémoire.

'Avec la violence d’un André Brink et la faconade d’un Salman Rushdie, Brebner dresse un réquisitoire adouci par les mélodies orientales.  Roman moucharabieh, Les mille et une douleurs mêle l’étoile et le croissant.'